Présence de policières à cheval à Sutton

Certains ont sûrement remarqué dimanche dernier la présence de deux policières à cheval à Sutton. C’est la cinquième fois depuis le printemps que nous recevons la visite de patrouilleurs de la SQ à cheval. Leur mandat est actuellement de sensibiliser la population aux règles sanitaires concernant la COVID-19, tout en veillant également au respect du Code de la route.

Postées à l’intersection des rues Principale et Academy, la sergente Emmanuelle Groleau et l’agente Joëlle Leclerc montaient deux magnifiques chevaux canadiens noirs, habitués de ces missions. Elles ont également patrouillé dans les rues avoisinantes, profitant de la curiosité des passants pour discuter de la situation sanitaire. Si nécessaire, elles ont tout pouvoir pour verbaliser des infractions.

La sergente Emmanuelle Groleau (à droite sur la photo) est l’instructrice en chef de l’équipe équestre de la Sûreté du Québec qui a été lancée en tant que projet pilote il y a quatre ans et est confirmée depuis 2019. L’escouade dispose pour le moment de huit chevaux pour tout le Québec, mais est appelée à grossir devant le succès de ses missions. Trois chevaux sont basés en Estrie, à Sainte-Catherine-de-Hatley, et font trois à quatre sorties par semaine dans les municipalités où ils sont appelés avec leurs cavaliers policiers. Ces patrouilleurs sont également mandatés pour répondre aux appels d’urgence du secteur. Ils étaient notamment intervenus à Glen Sutton, en juin dernier, lors d’une infraction d’invasion de propriétés privées.

Pour la Sûreté du Québec, l’équipe équestre permet de favoriser un contact positif avec la communauté, ainsi qu’avec les clientèles plus vulnérables.