Sensibilisation au compostage

Ensemble pour le virage compost ! 

Compostage

© Isabelle Grégoire et Recyc-Québec

50% des déchets de notre poubelle sont des matières organiques, c’est-à-dire, des épluchures de fruits et légumes, des miettes de pain ou de biscuits, des coquilles d’œufs, des restes de repas, des feuilles mortes ou des herbes de jardinage. Ces matières organiques ne sont pas des déchets! Elles se décomposent facilement en présence d’oxygène et dans un « micro milieu naturel », c.-à-d. au sol et dehors! Il suffit de les réserver, ensuite de les accumuler directement sur la terre dans une boîte ou en tas (les résidus de viande et les produits laitiers sont à éviter en raison du risque de génération d’odeurs et des problèmes de vermine), attendre entre 3 mois et 2 ans et brasser de temps en temps! Le résultat est un terreau riche et naturel appelé compost.

Actuellement, les matières organiques coûtent très cher à gérer et à transporter (surtout lorsqu’on sait qu’elles sont constituées à plus de 50% d’eau!), elles encombrent nos territoires, et, une fois mélangées et enfouies avec les autres déchets, causent de graves problèmes de pollution des sols, de l’air et de l’eau. Au Québec, le gouvernement a entrepris de supporter tous les efforts, petits et grands, pour réduire de 100% les matières organiques enfouies d’ici le 31 décembre 2022.

Le compostage représente un petit geste individuel à réintroduire dans nos habitudes, qui a un impact monumental pour la collectivité.