Projet d’aménagement culturel de Sutton

Aménagement culturel du noyau villageois

L’avenir du noyau villageois : l’affaire de tous!

La démolition de la Filtex est une véritable opportunité pour notre communauté. Pour la première fois, peut-être depuis le grand feu de 1898, nous avons un terrain vacant au cœur du village qui nous permet d’envisager un réaménagement des espaces collectifs. Parallèlement, des décisions devront aussi être prises concernant l’avenir du centre communautaire et culturel John-Sleeth et du bâtiment abritant le musée des communications et d’histoire de Sutton. En 2020, la Ville de Sutton invite donc ses citoyens à participer à une démarche d’aménagement du noyau villageois ayant pour objectif de :

  • Valider les besoins communautaires et culturels des citoyens;
  • Discuter de l’avenir de certains bâtiments municipaux;
  • Orienter l’aménagement du terrain de la Filtex;
  • Déterminer une vision citoyenne d’aménagement à long terme et élaborer avec la participation des citoyens des scénarios d’aménagement du noyau villageois.

Cette vision à long terme aura pour base l’histoire de notre localité et fera ressortir la « personnalité » de Sutton afin d’en tenir compte dans les futurs aménagements et la révision du plan d’urbanisme : c’est ce qu’on appelle une démarche d’aménagement culturel.

L’aménagement culturel : protéger, valoriser, renouveler, créer.

Grâce à une subvention de 20 000 $ du ministère de la Culture et des Communications du Québec, la Ville de Sutton sera l’une des premières municipalités québécoises à mettre en place une démarche d’aménagement culturel.

Pour être qualifié de culturel, l’aménagement doit :

  • Tenir compte des particularités locales;
  • Miser sur l’innovation et la créativité de la population pour mettre ces particularités en valeur tout en les renouvelant;
  • Accompagner l’évolution du territoire dans le temps en intégrant clairement à la planification municipale les composantes culturelles que sont les paysages, l’art public, les espaces publics, l’architecture, le patrimoine bâti et historique;
  • Respecter l’histoire du territoire tout en tenant compte des besoins, des aspirations et des désirs de la population quant à son devenir.

La culture est ici prise dans son sens large. Elle se réfère à la façon dont les pionniers ont occupé le territoire en formant des hameaux, à l’urbanisation initiale de la vallée qui est devenue le centre-ville de Sutton, à la relation entre le village et la montagne, à l’architecture vernaculaire, aux savoir-faire passés et présents, à la façon dont les rues ont été conçues depuis l’établissement des premiers cadastres et plans de zonage en 1887.

C’est une démarche collective où la municipalité et les citoyens déterminent ensemble ce qu’ils souhaitent conserver et léguer aux générations futures, ce qui peut évoluer et ce qu’il est possible de réinventer. Pour être informée de la démarche et y participer, la population est invitée à s’abonner à l’infolettre de la Ville au sutton.ca.